Un chantier hors normes

Bordeaux Métropole réalise actuellement la construction d’une galerie sous-fluviale sous la Garonne avec une station de pompage associée. L’objet de ce chantier est le passage sous la Garonne des effluents de la Rive Droite à destination de la station Louis Fargue située Rive Gauche grâce à un la création d’un tunnel de diamètre intérieur 2.4m.

Un défi de taille relevé par les équipes d’Eiffage Génie Civil Réseaux et de Valentin Travaux Publics et Environnement

Le projet consiste à réaliser un tir de microtunnelier de 745 mètres de long, et de 3000mm de diamètre extérieur pour 2400mm intérieur. Les équipes travaux ont à cœur d’illustrer leur savoir-faire, et de relever trois gros challenges techniques :

  • Le profil de tir suit une double courbe « en S », pour éviter les piles du pont et les bâtiments en bordure des quais. Afin d’assurer un fonçage efficace, en plus des désormais traditionnelles stations de poussée intermédiaires, gérées automatiquement, le groupement a choisi sur une solution de joints hydrauliques toriques, fournis par la société JackControl, qui seront utilisés afin de répartir les efforts de poussée entre les tuyaux.
  • Les multiples géologies du profil posent le problème de l’adéquation de la machine avec le type de sol. Les horizons géologiques traversés par le tir de microtunnelier ont nécessité la conception d’une roue de coupe particulière. De même, les terrains rencontrés imposent l’utilisation de modules de traitement des boues en surface, assurés par la société Chemfor ; une formulation de boue bentonitique spécifique a d’ailleurs été étudiée.
  • Le tunnel traverse la Garonne à une profondeur de 30m, sous des eaux qui subissent les fluctuations des marées. Là encore, le groupement Eiffage Génie Civil Réseaux et Valentin a su trouver une solution, en faisant reconditionner le microtunnelier chez son fournisseur Herrenknecht. Cette remise à neuf a surtout consisté à augmenter la capacité de pressurisation du front de taille jusqu’à 3.65 bars. De plus, pour éviter le retour des tuyaux dans le puits sous l’effet de la pression, un frein de tubes a été monté dans le puits.

Enfin, ce chantier hors normes est aussi un défi humain puisqu’il mobilise plus d’une trentaine de personnes en permanence sur le chantier.

L’Astee Sud-Ouest, en partenariat avec l’AFGC Sud-Ouest ont organisé une présentation et visite de ce chantier toute la journée du 28 novembre 2019

La FSTT s’est associée à cette visite de chantier en réalisant des reportages photos et vidéos avec diffusion en live et reporting sur les réseaux sociaux.

La visite en images

La presse en parle

Le journal de Bordeaux Métropole